Scène à l’italienne




























<

> calendrier

> projets

> contact

> presse







Espace sacré, dédié, socle, podium, une scène délimite l’aire vis-à-vis de laquelle se disposent ou sont disposés des spectateurs. Cet espace soustrait à l’usage banal a été inscrit en Grèce sous la forme d’un cercle au pied d’un cirque naturel. Devenu à Rome un rectangle de pierre surélevé bornant un hémicycle, il prend l’aspect d’un plancher posé sur des tréteaux au centre de la place publique au Moyen Âge, puis d’une estrade charpentée adossée au mur d’une cour surplombée de galeries à la Renaissance. Cet espace s’inscrit à l’époque classique dans un théâtre dit à l’italienne, que nous fréquentons encore aujourd’hui et qui sépare une salle unique en deux zones qui se font face.
Scène à l’italienne exploite l’idée mondaine du lieu d’exposition (galerie, espace d’exposition) comme scène artistique, lieu où l’on se montre, lieu où l’on est vu. Scène à l’italienne n’est pas une performance ni une scénographie, c’est une expérience de la scène qui met proprement en jeu l’espace et procure une expérience physique aux personnes qui y entrent, exhibe son contenu ainsi que son activité (sociale, artistique, commerciale et logistique)



Activations :

du 10 juin au 17 septembre 2017
documenta 14, Cassel, Allemagne
directeur artistique : Adam Szymczyk
cmmissaire : Pierre Bal-Blanc

du 29 novembre 2014 au 7 février 2015
exposition personnelle, Salle Principale, Paris, France
directrice : Maryline Brustolin


Photos/Courtesy : Salle Principale